La voix du résident : Madame G.

Quand j’étais jeune je ne comprenais pas pourquoi, des personnes de ma connaissance partaient en maison de retraite. Le temps a passé, à mon tour les années pèsent sur mes épaules avec toutes les embuches de l’âge. Devenue seule hélas, j’ai quitté ma maison avec ses souvenirs heureux ou malheureux et me voici où me direz-vous ?

C’est à la maison de retraite que j’ai déposé ma valise. Il faut que je vous décrive un peu cette grande bâtisse que l’on appelle « Maison de retraite du pic de Ste Victoire », car la montagne n’est pas loin et lorsqu’il neige la vue est très jolie.

Donc cette maison, très grande avec beaucoup de petits salons bien entretenus, de vastes salles meublées sont prêtes pour le repos des malades mais aussi pour diverses distractions.

De grands arbres, des haies fleuries lorsque le printemps arrive, du gazon, des bancs pour le repos des personnes venues rendre visite à tous ces gens dont les ¾ somnolent dans des fauteuils roulants.

Notre animatrice Marie-Jeanine est toujours prête pour nous : loto, chants, écriture, cinéma et j’en passe. Nos infirmières, infirmiers et aides-soignantes sont prêts de nous, toujours très gentils avec des mots réconfortants. Je crois que j’ai oublié notre bon docteur toujours à notre écoute.

Cuisiniers et cuisinières, préparent de jolis plateaux pour nos repas. Parlons un peu de Grégoire, actif comme pas deux qui en 3 enjambées a déjà servi plusieurs papis et mamies.

Et si nous pensions un peu à notre Kiné avec un grand K, toujours le rire aux lèvres ! Et ses blagues qui nous amusent toujours beaucoup.

Certains jours sont consacrés à la coiffure, aux pieds. Par contre je n’ai pas parlé de nos vaillantes femmes de ménage qui ne se lassent pas de frotter les meubles, le carrelage pour que tout soit impeccable et pour que nos charmantes danseuses qui charment nos yeux, à certaines occasions, ne salissent pas leur jolie robe.

Je ne pense pas avoir oublié quelqu’un, mais sachez tous et toutes que grâce à ce petit monde, les malades arrivent encore à sourire et pour que tous soient fiers de ce lieu de retraite qui apporte beaucoup dans son ensemble.

Amitié, travail, et présence jours et nuits auprès de ceux qui hélas n’ont pas d’autres personnes pour gâter et soigner leur vieillesse.

Madame G.

Les commentaires sont fermés